Oeuvre
Accueil »  » SURVAGE Leopold

SURVAGE Leopold

 

Informations techniques

L'homme dans la ville
1955
Gouache, encre et pastel sur papier
Signé et daté en bas à droite
37 x 49 cm

 

À propos de cette oeuvre

Leopold Survage, quitte sa Russie natale pour Paris en 1908.
Guillaume Apollinaire l’Introduit dans son cercle artistique ou il rencontre André Salmon, Picasso, Gino Severini, Robert et Sonia Delaunay.
Partant de l’abstraction avec ses rythmes colorés en 1912 il devient suréaliste et nous transporte dans un monde ésotérique ou l’homme dans la ville sera son thème de prédilection.

SURVAGE Léopold
Léopold Sturzwage, dit Léopold Survage, est né à Moscou (Russie) en 1879. Il entre en apprentissage dans une fabrique de pianos. En 1901, il commence à recevoir un enseignement artistique à l’Académie des beaux-arts de Moscou (1901-1906), y rencontre Larionov et Malevitch. Léopold Survage participe aux expositions de l’avant-garde russe « Stephanos » (1907) et du « Valet de carreau » en 1910. Il s’installe à Paris en 1908 où, tout en peignant, il est accordeur de pianos jusqu’en 1915. Son monde pictural préfigure l’univers surréaliste et enthousiasme Apollinaire. Après une période d’expérimentation où il s’intéresse aux règles de la construction cézannienne et au Cubisme, il peint des aquarelles abstraites qu’il nomme « Rythmes colorés » et qu’il envisage de faire se succéder devant une caméra afin de créer une « symphonie picturale », à l’égal de la musique. Ce projet, la guerre éclatant, ne verra jamais le jour. Sa première exposition personnelle est organisée à Paris pendant la première guerre mondiale (1917). Survage peint des toiles très colorées, compositions figuratives et symboliques, où il abolit les règles de la perspective traditionnelle ; les personnages sont schématisés et, le plus souvent, situés dans un environnement urbain. Il sera membre fondateur de la Section d’or (Gleizes, Archipenko, etc.). De 1919 à 1929, Survage décline son oeuvre sur les thèmes de la ville, de ses habitants, qui sont marqués par des liens évidents au Cubisme. Il crée décors et costumes pour les ballets russes Diaghilev (1922). Léopold Survage obtient la nationalité française en 1927. L’artiste peint maintenant des figures au premier plan de ses toiles, sa palette s’assombrit ; il utilisera pour peindre, à partir des années 30, une émulsion de caséine qui permet aux couleurs de conserver leur éclat. Survage réalisera des fresques, des illustrations d’ouvrages, une oeuvre sur papier. Léopold Survage, qui tient une place originale parmi les créateurs de l’Ecole de Paris, est mort à Paris en 1968.